Ce dont il s’agit

Les poux du pubis aussi appelés « morpions » sont des petits insectes gris ou rouge brunâtre. Ils s'agrippent habituellement aux poils du pubis, mais s'installent parfois dans d'autres poils comme ceux des sourcils, des cils, de la barbe, de la moustache, de la poitrine et des aisselles.

plus

Les symptômes

Les symptômes les plus courants des poux du pubis sont des démangeaisons dans la région du pubis et de l'aine. Comme c'est le cas pour d'autres infestations de poux, les démangeaisons peuvent mener à des égratignures, lesquelles peuvent causer des plaies et des infections cutanées.

Les autres signes des poux du pubis sont des œufs visibles (« lentes »), des poux rampants qui peuvent s'agripper aux poils du pubis ou à d'autres parties poilues du corps.

Quels peuvent en être les effets?

Si vous êtes infesté de poux du pubis, vous pourriez avoir une légère fièvre et vous sentir malade.

Les poux du pubis ne transmettent pas de maladie, mais les égratignures peuvent toutefois causer des plaies et de possibles infections cutanées. Certaines personnes peuvent remarquer de petites taches bleues dans la région du pubis ou à l'intérieur des cuisses qui sont en fait des traces de morsures. Des gouttes de sang séché peuvent également se trouver sur les sous-vêtements de la personne, ainsi que de fines particules de matières fécales noires et des œufs de poux vivants (« lentes »).

Moyens de prévention

Rappelez-vous de toujours adopter des pratiques sexuelles sûres et d’utiliser des préservatifs. Vous réduirez ainsi les risques de contracter des ITS.

Afin d'éviter d'attraper des poux du pubis (« morpions »), n’ayez pas de contacts sexuels et ne partagez pas de literie ni de vêtements avec toute personne infestée. Si vous êtes traité pour des poux du pubis, tous vos partenaires sexuels doivent également être traités. Il est important de suivre toutes les directives qui accompagnent tout traitement des poux du pubis.

plus

Il importe également que les autres personnes qui vivent dans la même maison vérifient si elles ont attrapé des poux du pubis. Si elles en ont, elles devront être traitées en même temps pour éviter de vous réinfecter une fois que vous aurez terminé le traitement.

N'ayez pas d'autres relations sexuelles si vous ou votre ou vos partenaires n'avez pas entièrement terminé le traitement ou si vous avez toujours des symptômes.

Si vous ne savez pas comment le dire à votre ou à vos partenaires, communiquez avec une infirmière ou un infirmier-hygiéniste. L'infirmière ou l'infirmier-hygiéniste peut suggérer des moyens de gérer la situation. Votre confidentialité sera respectée.

Les poux du pubis se transmettent habituellement par contacts sexuels et sont plus fréquents chez les adultes. Les poux du pubis peuvent parfois se transmettre par contact étroit personnel ou contact direct avec des vêtements, de la literie et des serviettes qui ont été utilisés par une personne infectée.

Il est très rare que les poux du pubis se transmettent par contact avec un siège de toilette étant donné qu'ils ne peuvent vivre que d’un à deux jours hors du corps humain.

Tout le monde peut attraper des poux du pubis, même s'ils sont plus fréquents chez les personnes sexuellement actives et lorsque les personnes sont en contact étroit. Les poux du pubis ne sont pas liés à une mauvaise hygiène ou au statut social.

Si vous pensez l’avoir contracté

Si vous pensez avoir attrapé des poux du pubis (« morpions »), veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé ou une clinique de santé sexuelle pour effectuer un test de dépistage immédiatement.

plus

Passez un test de dépistage

Les poux du pubis sont diagnostiqués par la découverte d'un pou « morpion » ou d'un œuf (lente) agrippé à un poil du pubis ou, ce qui est moins fréquent, à un poil des sourcils, des cils, de la barbe, de la moustache, des aisselles, de la région périanale, de l'aine, du torse et du cuir chevelu. Bien que les poux du pubis et les lentes puissent être assez gros pour être vus à l'œil nu, vous pouvez avoir besoin d'une loupe pour les voir.

Si vous avez des poux du pubis, vous devriez subir un test pour une infection transmissible sexuellement (ITS).

Faites-vous soigner

Sans un traitement adéquat, les poux du pubis (« morpions ») ne disparaîtront pas. Se laver avec un savon ordinaire et de l'eau ne les tuera pas. Les pharmacies offrent des traitements sous forme de crème et de shampooing en vente libre. Après un traitement, les poux du pubis seront généralement tués, mais il peut rester des œufs (« lentes ») sur la tige des poils. Les lentes devraient être enlevées à l'aide d'un peigne aux dents serrées ou de vos ongles. Se raser peut ne pas régler le problème.

Les vêtements, la literie ainsi que d'autres objets susceptibles d'être contaminés devraient être lavés dans l'eau chaude (50 °C) et séchés à la température la plus élevée, nettoyés à sec ou mis dans des sacs de plastique qui seront fermés hermétiquement pendant deux semaines. Les objets qui ne peuvent être lavés ou mis dans des sacs, comme un canapé, un matelas et un tapis, devraient être nettoyés en profondeur avec un aspirateur.

Suivi

Le traitement des poux du pubis (« morpions ») doit être répété si des poux vivants sont découverts de neuf à dix jours après votre premier traitement.

Si vous décidez de parler à votre ou à vos partenaires vous-même, apprenez comment en parler aisément.