Ce dont il s’agit

L’herpès génital est une infection transmissible sexuellement (ITS) causée par le virus herpès simplex. Il existe deux principaux types de virus. Le premier occasionne habituellement des feux sauvages sur vos lèvres et le deuxième infecte souvent la région génitale. Il est important de savoir que vous pouvez avoir des plaies sur vos organes génitaux si vous recevez avez une relation sexuelle orale d'buccogénitale avec une personne ayant un feu sauvage sur les lèvres.

plus

Les symptômes

Après avoir été infecté par l’herpès, vous pourriez ne pas présenter de symptômes ou penser que vous avez autre chose. Il est important de savoir que même sans signe d’infection, l’herpès peut quand même être transmis aux partenaires sexuels.

Cependant, si vous présentez des signes, les lésions apparaîtront de 2 à 21 jours suivant le contact. La première poussée peut malheureusement être très douloureuse.

Les signes et les symptômes courants de l’herpès génital peuvent inclure :

  • des cloques (vésicules) pouvant apparaître à l’intérieur du vagin et sur la vulve (organes féminins externes), les cuisses, les fesses ou l’anus;
  • des cloques (vésicules) sur le pénis, le scrotum, les cuisses, les fesses ou l’anus;
  • des vésicules pouvant saigner facilement;
  • de la fièvre, des douleurs articulaires et des symptômes pseudo-grippaux;
  • de la douleur à la miction;
  • des démangeaisons ou des picotements;
  • des ganglions lymphatiques enflés et douloureux.

Rappelez-vous

Une personne infectée peut être contagieuse, même si elle n’a aucune vésicule visible.

Quels peuvent en être les effets?

L’herpès est une infection chronique. Cela signifie qu’elle ne disparaît jamais et que vous aurez à faire face aux poussées toute votre vie. Les poussées surviennent différemment pour chaque personne en fonction de leur système immunitaire. Certaines personnes ont des poussées mensuelles. D’autres en ont seulement quelques fois par année. Environ 10 % des personnes n’ont jamais de poussées.

Connaître ce qui déclenche les poussées pour vous, comme le stress, vos menstruations ou une surexposition au soleil, vous aidera. Pour prévenir les poussées, assurez-vous de prendre beaucoup de repos, de bien manger et de faire de l’exercice régulièrement.

Moyens de prévention

Ayez des rapports sexuels protégés. Utilisez des préservatifs et d’autres barrières de protection pendant tous les types de relations sexuelles (p. ex., digues dentaires). Vous réduirez ainsi assurément le risque de contracter l’herpès ou d’autres ITS.

Il importe de savoir que pour l’herpès, les préservatifs ne sont pas toujours efficaces à 100 %. En effet, ils ne protègent que la zone de peau qu’ils couvrent.

plus

N’ayez pas de relations sexuelles orales lorsque vous avez un feu sauvage (herpès labial) et assurez-vous d’éviter de partager les accessoires sexuels d’une personne infectée. L’herpès peut être transféré et infecter la région génitale de vos partenaires par un contact intime de peau à peau.

Si vous découvrez que vous avez l’herpès génital, votre ou vos partenaire(s) doivent être informés qu’ils pourraient être infecté(e)s – même s’ils ou elles ne présentent pas de symptômes. Si vous ne savez pas comment le dire à votre ou vos partenaire(s), communiquez avec une infirmière ou un infirmier-hygiéniste. L’infirmière ou l’infirmier-hygiéniste peut suggérer des moyens de gérer la situation. Votre confidentialité sera respectée.

Vous pouvez contracter l’herpès génital après avoir eu des relations sexuelles non protégées par voie vaginale, orale ou anale et par contact intime de peau à peau. Les liquides que contiennent les vésicules d’herpès transportent le virus et le contact avec ces liquides peut causer l’infection. Vous pouvez également contracter l’herpès d’une ou d’un partenaire infecté(e) qui ne présente pas de vésicule ou qui pourrait ne pas savoir qu’elle ou il est infecté(e). N’oubliez pas que le partage des accessoires sexuels, ainsi que la masturbation mutuelle avec une personne infectée représentent également des risques de contracter l’herpès génital.

L’herpès peut se propager à d’autres parties du corps. En fait, il peut se propager aux yeux, à la bouche et aux organes génitaux. Si vous touchez des vésicules d’herpès, lavez-vous les mains et séchez-les immédiatement. Ne jamais embrasser ou avoir une relation sexuelle orale avec quiconque a des lésions dans la bouche ou près de celle-ci.

Rappelez-vous

Les vésicules génitales causées par l’herpès peuvent saigner facilement. Lorsque les vésicules entrent en contact avec la bouche, le vagin ou le rectum pendant des relations sexuelles, elles augmentent le risque de donner ou de contracter le VIH si vous ou votre partenaire en êtes infectés.

Si vous pensez l’avoir contracté

Si vous pensez que vous avez l’herpès génital, veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé ou une clinique de santé sexuelle pour effectuer un test de dépistage immédiatement.

plus

Passez un test de dépistage

Si vous présentez des symptômes, votre fournisseur de soins de santé ou votre infirmière ou infirmier-hygiéniste peut procéder à un écouvillonnage des vésicules afin de savoir si vous avez l’herpès.

Faites-vous soigner

Actuellement, il n’y a pas de traitement pour guérir l’herpès. La bonne nouvelle c’est que cette infection peut être gérée. Des médicaments peuvent contribuer à guérir les vésicules plus rapidement. Cependant, ils fonctionnent mieux s’ils sont pris dans les 48 heures suivant une poussée. De plus, des médicaments peuvent aider à réduire les poussées.

Suivi

L’herpès peut apparaître plus d’une fois. Bien qu’il n’existe aucun traitement contre l’herpès, il y a des façons d’en gérer les poussées. Consultez votre fournisseur de soins de santé ou communiquez avec votre bureau de santé publique local pour obtenir de plus amples renseignements.

Pour vous soulager pendant une poussée, vous pouvez essayer ce qui suit :

  • Gardez la région propre et sèche. Comme le virus peut se répandre à d’autres parties de votre corps (particulièrement vos yeux), lavez-vous soigneusement les mains après avoir touché les vésicules.
  • Aérez les vésicules et gardez-les au sec.
  • Portez des vêtements amples et des sous-vêtements de coton.
  • Urinez dans la douche ou un bain chaud si utiliser la toilette est trop douloureux.
  • Prenez des médicaments si votre fournisseur de soins de santé vous le suggère. Ils peuvent faire disparaître les vésicules plus rapidement, mais ils ne peuvent les empêcher de revenir.

Si vous décidez de parler à votre ou à vos partenaires vous-même, apprenez comment en parler aisément.