Ce dont il s’agit

L'hépatite C est une infection causée par le virus de l'hépatite C ou VHC. Il s'agit d'une infection transmise par le sang, ce qui signifie que le virus doit être transporté par le sang pour entrer dans votre corps. Une infection par le virus de l'hépatite C peut varier sur le plan de la gravité, allant d'une maladie bénigne pouvant durer quelques semaines à une maladie grave et permanente. L'infection chronique par le VHC survient lorsque le virus de l'hépatite C reste dans le corps d'une personne, ce qui arrive chez environ 85 % des personnes infectées par le VHC. Certaines personnes infectées de manière chronique peuvent même être atteintes d’une cirrhose (cicatrisation du foie) ou d’un cancer du foie.

plus

Les symptômes

La plupart des gens ne ressentent pas de symptômes au début de l'infection. Les signes de l'infection peuvent même apparaître uniquement 10 à 20 ans plus tard.

Souvent, les personnes aux prises avec une hépatite C chronique ne présenteront pas de symptômes jusqu'à ce que leur maladie du foie devienne grave.

Les symptômes de l'hépatite C peuvent comprendre les suivants :

  • Fièvre
  • Fatigue
  • Diminution de l'appétit
  • Douleurs musculaires et articulaires
  • Nausées et (ou) vomissements
  • Douleur à l'abdomen
  • Urine foncée
  • Selles pâles
  • Jaunisse (peau et yeux jaunes)

Environ 15 à 45 % des personnes infectées se débarrassent du virus de l'hépatite C dans les six mois suivant l'infection, sans aucun traitement. Environ 85 % auront une infection chronique. Cependant, il faut beaucoup de temps pour qu’une infection chronique apparaisse et vous pouvez transmettre le virus sans le savoir.

Quels peuvent en être les effets?

L'hépatite C est une maladie du foie très grave et contagieuse qui peut être légère et durer quelques semaines ou devenir une maladie grave et permanente qui s'attaque au foie. Cela peut entraîner une cirrhose (cicatrisation du foie) ou le cancer du foie.

Si vous êtes enceinte et infectée par le virus de l'hépatite C, vous pouvez transmettre le virus à votre bébé. Environ quatre enfants nés de mères infectées par l'hépatite C sur 100 sont infectés par le virus. L'allaitement n'est pas considéré comme un risque. Toutefois, si vos mamelons sont gercés et qu'ils saignent, vous devriez arrêter l'allaitement jusqu'à ce qu'ils soient guéris.

Moyens de prévention

Les rapports sexuels protégés et l'utilisation de préservatifs réduiront le risque de contracter l'hépatite C ou d'autres ITS. Évitez les contacts de sang à sang pendant les actes sexuels.

Rappelez-vous

  • Si vous êtes enceinte ou envisagez de le devenir, vous devez subir un test de dépistage.
  • Vous êtes à risque de contracter l'hépatite C ou le VIH lorsque vous utilisez des drogues injectables et partagez le matériel d'une personne infectée.

plus

Si vous découvrez que vous avez l'hépatite C, vos partenaires doivent être informé(e)s qu'ils pourraient avoir une infection, même s'ils n'éprouvent aucun symptôme. Si vous ne savez pas comment le dire à votre ou à vos partenaires, communiquez avec une infirmière ou un infirmier-hygiéniste. L'infirmière ou l'infirmier-hygiéniste peut suggérer des moyens de gérer la situation ou communiquera à votre place avec votre ou vos partenaires. Bien entendu, votre nom demeurera confidentiel.

Le virus de l'hépatite C se transmet par le contact de sang à sang avec une personne infectée. Bien que le risque de contracter l'hépatite C par des relations sexuelles soit faible, il est possible de l'attraper dans le cadre de relations sexuelles non protégées vaginales, orales ou anales avec une personne infectée – quand il y a un contact de sang à sang. Le risque augmente pour ceux qui ont plusieurs partenaires sexuel(le)s, qui présentent une infection transmissible sexuellement, qui participent à des relations sexuelles brutales ou qui ont contracté le VIH.

Le risque le plus élevé est le partage du matériel de consommation de drogue, comme les aiguilles, les seringues et autres, y compris celui pour fumer du crack et autres accessoires. L'hépatite C peut aussi être transmise d'autres façons par le matériel de tatouage et de perçage contaminé, les piqûres accidentelles dans les établissements de soins de santé et les transfusions sanguines avant le dépistage du système d'approvisionnement en sang pour cette infection.

Si vous pensez l’avoir contractée

Si vous pensez que vous avez l'hépatite C, veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé ou une clinique de santé sexuelle pour effectuer un test de dépistage immédiatement.

Passez un test de dépistage

Votre fournisseur de soins de santé ou l'infirmière ou l'infirmier-hygiéniste peut demander une analyse sanguine de l'hépatite C pour vous.

De nombreuses femmes supposent que des tests de dépistage des ITS sont également effectués pendant leur test Pap régulier, mais ce n'est pas le cas. Assurez-vous de demander à votre fournisseur de soins de santé de vous faire subir un test de dépistage des ITS. Le demander est le seul moyen de savoir si vous recevez les bons tests.

plus

Faites-vous soigner

Il n’existe aucun vaccin pour prévenir l'hépatite C. Toutefois, un traitement efficace est accessible. Demandez dès aujourd'hui à votre fournisseur de soins de santé ou à l'infirmière ou l'infirmier-hygiéniste quel traitement vous convient.

Si vous décidez de parler à votre ou à vos partenaires vous-même, apprenez comment en parler aisément.