Ce dont il s’agit

La gonorrhée est une infection transmissible sexuellement (ITS) causée par une bactérie qui touche les hommes et les femmes. Si elle n’est pas traitée, elle peut causer des problèmes de santé graves.

plus

Les symptômes

La plupart des femmes et certains hommes ne présentent pas de symptômes précoces. Les signes de la gonorrhée peuvent prendre de deux à dix jours pour se manifester (et parfois même plus). La plupart des femmes qui ont la gonorrhée ne présentent pas de symptômes visibles ou confondent leurs symptômes avec une infection urinaire ou vaginale. Chez les hommes, les symptômes apparaissent généralement la première semaine après l’infection.

Les signes et les symptômes courants peuvent comprendre les suivants :

  • Douleur ou sensation de brûlure ou d’inconfort à la miction (chez les femmes)
  • Saignement pendant ou après les relations sexuelles (chez les femmes)
  • Saignement anormal entre les menstruations (chez les femmes)
  • Changement ou augmentation des sécrétions vaginales (chez les femmes)
  • Douleur pendant les relations sexuelles (chez les femmes)
  • Sensation de brûlure ou inconfort à la miction (chez les hommes)
  • Écoulement blanc, jaune ou vert du pénis (chez les hommes)
  • Démangeaisons autour de l’urètre (l’ouverture du pénis) (chez les hommes)
  • Testicules douloureux ou enflés (chez les hommes)

Les rapports sexuels oraux peuvent également causer la gonorrhée dans la gorge chez les hommes et les femmes. Cela peut entraîner un mal de gorge et des ganglions enflés, mais habituellement aucun symptôme.

La gonorrhée dans l’anus peut causer des écoulements, des saignements, des démangeaisons anales, de la douleur ou des selles douloureuses. Il se peut aussi qu’elle ne déclenche aucun symptôme.

Quels peuvent en être les effets?

Sans traitement, la gonorrhée peut causer l’infertilité chez les hommes et les femmes.

Chez les femmes, une gonorrhée peut causer une infection grave de l’utérus et des trompes de Fallope (c.-à-d. une infection pelvienne). Cela peut causer de la douleur pelvienne à long terme et mener à l’infertilité, à des fausses couches ou à une grossesse ectopique (tubaire).

Certains hommes ressentent des douleurs et une enflure dans les testicules. Cette affection s’appelle l’épididymite. Elle peut également causer la stérilité si des tissus cicatriciels bloquent les tubes qui transportent le sperme.

La gonorrhée peut également causer des infections oculaires et l’arthrite. Si vous êtes enceinte, vous pouvez transmettre la gonorrhée à votre bébé pendant l’accouchement par voie vaginale. L’enfant risque alors de souffrir d’une grave infection oculaire qui, sans traitement, peut causer la cécité permanente chez un nouveau-né.

Moyens de prévention

Rappelez-vous de toujours adopter des pratiques sexuelles sûres et d’utiliser des préservatifs. Vous réduirez ainsi les risques de contracter la gonorrhée ou d’autres ITS.

Si vous découvrez que vous avez la gonorrhée, vos partenaires doivent être informé(e)s qu’ils pourraient avoir une infection, même s’ils n’éprouvent aucun symptôme.

plus

Si vous ne savez pas comment le dire à votre ou vos partenaire(s), communiquez avec une infirmière ou un infirmier-hygiéniste. L’infirmière ou l’infirmier-hygiéniste peut suggérer des moyens de gérer la situation ou communiquera à votre place avec votre ou vos partenaires. Bien entendu, votre nom demeurera confidentiel.

La gonorrhée se transmet pendant des relations sexuelles vaginales, orales ou anales non protégées avec une personne infectée, même si cette dernière ne présente pas de symptômes.

Si vous pensez l’avoir contractée

Si vous pensez avoir la gonorrhée, veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé ou une clinique de santé sexuelle pour passer un test de dépistage immédiatement.

plus

Passez un test de dépistage

Chez les hommes, une analyse d’urine est courante.

Pour les hommes qui ont des relations sexuelles non protégées anales ou orales avec d’autres hommes, il est recommandé qu’un échantillon soit pris de ces régions.

Pour les femmes, des échantillons sont prélevés des zones infectées (col de l’utérus, urètre, anus ou gorge). De nombreuses femmes supposent que des tests de dépistage des ITS sont également effectués pendant leur test Pap régulier. Ce n’est pourtant pas le cas. Assurez-vous de demander à votre fournisseur de soins de santé de vous faire subir un test de dépistage des ITS. Le demander est le seul moyen de savoir si vous recevez les bons tests.

Il est important que vous parliez à votre fournisseur de soins de santé des tests appropriés pour vous.

Faites-vous soigner

La résistance aux antibiotiques pour la gonorrhée est présente partout dans le monde, y compris en Ontario. Il est important que vous traitiez la gonorrhée rapidement et efficacement afin de réduire les complications, comme une infection pelvienne et l’infertilité, et de prévenir toute autre propagation de la gonorrhée résistante aux antibiotiques.

On peut traiter la gonorrhée grâce à une injection associée à des comprimés. Vous devez suivre les directives données avec vos médicaments. Ne consommez pas d’alcool si vous prenez des antibiotiques.

Les signes et les symptômes peuvent disparaître après quelques jours, mais la guérison prend normalement sept jours. N’ayez pas de relations sexuelles, même avec un préservatif, moins de sept jours après avoir terminé tous les médicaments.

Un traitement gratuit est disponible au bureau de votre fournisseur de soins de santé ou dans une clinique de santé sexuelle dans votre collectivité.

Suivi

Souvent, votre fournisseur de soins de santé ou clinique de santé sexuelle vous demandera de revenir pour faire un test de suivi. Ces tests servent simplement à confirmer que votre infection a été traitée efficacement. Le test de suivi devrait être effectué au moins quatre semaines après la fin de votre traitement.

Rappelez-vous

  • Prenez tous vos médicaments comme ils ont été prescrits par votre fournisseur de soins de santé.
  • Si vous avez une ITS non traitée comme la gonorrhée, il est plus facile de contracter d’autres ITS, comme le VIH, d’une personne infectée.
  • Il est possible d’être atteint de plus d’une infection en même temps, il est donc important de passer des tests de dépistage pour d’autres ITS.

Si vous décidez de parler à votre ou à vos partenaires vous-même, apprenez comment en parler aisément.