Ce dont il s’agit

La syphilis est une ITS causée par une bactérie. Elle peut entraîner des lésions aux principaux organes du corps au fil du temps et doit être traitée immédiatement.

plus

Les symptômes

La plupart des personnes atteintes de la syphilis ne le savent pas. Puisqu’aucun symptôme ne se manifeste, les personnes infectées peuvent transmettre la maladie sans en avoir conscience. Les symptômes peuvent apparaître de trois à 90 jours après un rapport sexuel avec une personne infectée. Une fois que la bactérie est entrée dans le corps, la progression de la maladie passe par un certain nombre de stades.

Stade primaire
Un chancre ou un ulcère ouvert et indolore apparaît à l’endroit où la bactérie est d’abord entrée dans le corps, généralement la région génitale, la gorge, la bouche, les lèvres ou l’anus et une enflure des ganglions dans l’aine peut également être observée. La plaie est habituellement (mais pas toujours) ferme, arrondie et indolore. Les symptômes peuvent se manifester quelques jours ou quelques mois après l’infection. Comme le chancre ou l’ulcère n’est habituellement pas visible et est indolore, une personne peut être infectée sans le savoir. Bien que le chancre ou l’ulcère puisse disparaître spontanément sans traitement, l’infection demeure et progresse vers la syphilis secondaire.

Stade secondaire
Ce stade de la maladie commence habituellement par une éruption cutanée sur une ou plusieurs parties du corps. Cette éruption peut apparaître au moment de la guérison de la plaie initiale ou plusieurs semaines après et ne cause généralement pas de démangeaisons. Elle peut prendre la forme de taches rouges ou brunâtres, d’aspect rugueux, sur la paume des mains ou des pieds. Sur les autres parties du corps, elle peut être d’apparence différente et sembler plus pâle ou ressembler à une éruption causée par une autre maladie.

Les autres symptômes de la syphilis secondaire peuvent comprendre la fièvre, une enflure des ganglions lymphatiques, un mal de gorge, une perte de cheveux par plaques, des douleurs musculaires, de la fatigue et des lésions blanc-grisâtre plates dans la bouche et sur les organes génitaux.

Les symptômes de la syphilis secondaire disparaîtront avec ou sans traitement. Sans un traitement adéquat, l’infection progressera jusqu’aux stades latent et possiblement tardif de la maladie.

Stades latent et tardif
Le stade latent de la syphilis correspond à la période durant laquelle la maladie ne donne lieu à aucun symptôme ou signe visible. Si elle n’est pas traitée, la syphilis peut demeurer dans le corps pendant des années sans aucun signe ou symptôme. Ce stade de la maladie peut durer plusieurs années. La syphilis tertiaire est très grave et se manifeste de 10 à 30 ans après l’infection initiale. C’est à ce stade que la maladie entraîne les plus importantes lésions au corps, touchant le cerveau et le système nerveux (neurosyphilis), les vaisseaux sanguins, le cœur, les os et les yeux (syphilis oculaire).

Les symptômes de la neurosyphilis comprennent de violents maux de tête, de la difficulté à coordonner les mouvements des muscles, une paralysie (incapacité de bouger une partie du corps), un engourdissement et la démence (trouble mental). Les symptômes de la syphilis oculaire comprennent une modification de la vision et même la cécité.

Sans traitement, la syphilis peut mener, tôt ou tard, à la mort.

Quels peuvent en être les effets?

Les premiers symptômes disparaîtront de manière spontanée sans traitement. La syphilis est cependant toujours présente et peut se propager à l’ensemble du corps. Des années après l’infection, elle peut causer des dommages graves à tous les principaux organes du corps.

La syphilis accroît le risque de contracter ou de transmettre le VIH (virus de l’immunodéficience humaine). Également, le VIH peut être plus difficile à traiter efficacement chez les personnes atteintes de la syphilis.

Moyens de prévention

Pratiquez la sexualité de manière sécuritaire et utilisez des condoms. Vous réduirez ainsi votre risque de contracter la syphilis ou d’autres ITS.

Remarque : Toute personne atteinte de la syphilis doit s’abstenir d’avoir des rapports sexuels (anaux, buccogénitaux ou vaginaux), même avec un condom, jusqu’à ce qu’elle ait reçu l’assurance de son professionnel de la santé que l’infection a été traitée efficacement.

plus

Si vous découvrez que vous avez la syphilis, vos partenaires doivent être informé(e)s qu’ils pourraient avoir une infection, même s’ils n’éprouvent aucun symptôme. Si vous ne savez pas comment le dire à votre ou vos partenaire(s), communiquez avec une infirmière ou un infirmier-hygiéniste. L’infirmière ou l’infirmier-hygiéniste peut suggérer des moyens de gérer la situation ou communiquera à votre place avec votre ou vos partenaires. Bien entendu, votre nom demeurera confidentiel.

La syphilis est transmise d’une personne à l’autre par contact direct avec des chancres syphilitiques. Ces chancres sont présents sur les organes génitaux externes, sur le vagin, sur l’anus ou dans le rectum. Ils peuvent également apparaître sur les lèvres et dans la bouche.

La syphilis peut être transmise pendant un rapport sexuel vaginal, anal ou buccogénital. Une femme enceinte qui est atteinte de la maladie peut la transmettre à son enfant à naître.

Si vous pensez l’avoir contractée

Si vous pensez que vous avez la syphilis, veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé ou une clinique de santé sexuelle pour effectuer un test de dépistage immédiatement.

plus

Passez un test de dépistage

Votre fournisseur de soins de santé ou le personnel infirmier d’une clinique de santé sexuelle peut procéder à une analyse sanguine particulière afin de savoir si vous avez la syphilis. La maladie peut également être diagnostiquée en prélevant un échantillon du chancre syphilitique. Il faut attendre de deux à douze semaines avant que l’infection puisse être détectée dans le sang.

De nombreuses femmes croient que des tests de dépistage des ITS sont également effectués pendant leur test Pap régulier. Ce n’est pourtant pas le cas. Assurez-vous de demander à votre fournisseur de soins de santé de vous faire subir un test de dépistage des ITS. Le demander est le seul moyen de savoir si vous recevez les bons tests.

Faites-vous soigner

La syphilis peut être traitée à l’aide d’antibiotiques dans les premiers stades de la maladie.

Suivi

Les examens de suivi pour la syphilis sont très importants, car ils permettent de vérifier l’efficacité du traitement et de déterminer si un traitement supplémentaire est nécessaire. Votre fournisseur de soins de santé ou la clinique de santé sexuelle vous indiquera quand revenir pour subir les examens de suivi.

Rappelez-vous

  • Si vous avez une ITS non traitée comme la syphilis, vous serez plus susceptibles de contracter d’autres ITS comme le VIH ou de transmettre le VIH à une autre personne.
  • Le risque de transmission du VIH durant un rapport sexuel buccogénital est plus élevé chez les personnes atteintes de la syphilis.
  • Les femmes enceintes doivent faire l’objet d’une analyse sanguine pour le dépistage de la syphilis.
  • Il est possible d’être atteint de plus d’une infection à la fois, c’est pourquoi vous devez également subir des tests de dépistage des autres ITS.

Si vous décidez de parler à votre ou à vos partenaires vous-même, apprenez comment en parler aisément.